Accueil Vie associative Etudes Articles Déterminations Insecte à la page Galeries photos Liens

Une nouvelle espèce de Chrysope dans les Hautes-Alpes

Dans le cadre de l'Atlas de la biodiversité Communal de Val Buëch-Méouge, l'un des adhérents du GRENHA, Gilbert CHABOT a découvert en juillet 2018, une Chrysope de 50 mm d'envergure, non encore répertoriée dans les Hautes-Alpes : Italochrysa italica (Rossi, 1790). Cet insecte appartient à la même famille que les chrysopes vertes (Chrysopa perla) que l'on trouve dans les jardins et qui dévorent un grand nombre de pucerons et qui est surnommée « Le Lion des pucerons».
Italochrysa italica (Rossi, 1790) n'était connue jusqu'à  présent que des départements de Corse, Alpes-Maritimes, Var, Bouches-du-Rhône, Hérault, Ardèche et depuis 1999 des Pyrénées-Orientales.
C'est la première fois que cet insecte est répertorié dans les Hautes-Alpes.
Michel CANARD, Université de Rennes 1, l'un des auteurs d'une clé synoptique des espèces françaises a confirmé cette identification.

Cette espèce a été découverte en 1790 pour la première fois par Pietro Rossi, médecin et zoologiste italien, né en 1738 à Florence et mort le 21 décembre 1804 à  Pise.
La chrysope, est souvent appelée la demoiselle aux yeux d’or. C'est un insecte de l’ordre des Névroptères et de la famille des Chrysopidés. Il en existe 25 espèces en France.
La larve de la chrysope est un excellent prédateur de pucerons, qui peut en dévorer 500 par jours. C'est un allié très recherché par les jardiniers.

Les chrysopes adultes se nourrissent essentiellement de pollens et de nectars.
Elles peuvent également se nourrir de miellat et de fèces d’homoptères (pucerons, cochenilles) ou encore d’insectes.

Une espèce plus commune : la Chrysope verte (Chrysopa perla) (photo J. Raillot)




Italochrysa italica (photo G. Chabot)